Alexandre Alain: Joueur-étudiant invité au camp des recrues du Canadiens de Montréal | Alliance Sport-Études

 

Alexandre Alain

Âge: 20 ans

Lieu de naissance: Québec

Équipe: Armada de Blainville-Boisbriand

Établissement scolaire: Cégep de Saint-Jérôme

Programme d’études: Sciences de la nature 

Tu as eu une bonne saison avec l’Armada l’année dernière et tu as été invité au camp de développement du Canadiens de Montréal, comment as-tu trouvé l’expérience? Comment ça fonctionne?

C’est mon agent qui m’a téléphoné tout de suite après le repêchage de la LNH et qui m’a annoncé la nouvelle. Quand j’ai su que j’étais invité au camp du Canadiens, j’étais très fier et excité. Depuis que je suis jeune,  le Canadiens a toujours été mon équipe préférée. En tant que Québécois, c’est vraiment une fierté d’être invité au camp du Canadiens.

J’ai aimé mon expérience au camp de développement, cela s’est très bien déroulé. Il y a deux ans, j’ai participé au camp des Ducks d’Anaheim et l’an dernier, j’ai participé à celui du Lighting de Tampa Bay. Ces deux camps m’ont permis d’accumuler beaucoup expérience, ce qui m’a grandement aidé une fois à Montréal. Au mois de Septembre, je retournerai avec les Canadiens pour participer au camp des recrues qui aura lieu à Toronto.

Quel est ton style de jeu et à quel joueur pourrais-tu te comparer dans la ligue nationale?

Je suis un joueur qui est capable de jouer dans les deux sens de la patinoire. En tant qu’attaquant,  je suis capable d’apporter de l’offensive, mais je suis aussi conscient défensivement, ce qui me permet d’être efficace en zone défensive. Je pourrais donc me comparer à Patrice Bergeron des Bruins de Boston, car c’est un joueur qui est très efficace dans les trois zones de la patinoire et qui excelle aux cercles des mises en jeu.

À quoi a ressemblé ton été?

Mon été s’est déroulé très rapidement. Je suis revenu chez moi à Québec vers la fin mai, puisque je devais finir ma session au cégep à Saint-Jérôme et nous nous sommes rendus en finale des séries dans la LHJMQ. Une fois à Québec, j’ai fait un cours d’été qui m’a permis de d’avancer dans mon cheminement scolaire. Ce cours était au Cégep Garneau et il a duré un mois. J’ai toutefois continué à m’entraîner, malgré mon cours d’été, après avoir pris un peu de repos à Québec afin d’être prêt pour ma prochaine saison de hockey. Pour le reste de mon été, j’ai profité du temps passé avec ma famille, ma blonde et mes amis. De plus, j’ai fait un voyage et j’ai travaillé.

Parle-nous de ton programme d’études et de ce que tu aimerais faire après ta carrière sportive.

Je suis présentement en sciences de la nature au Cégep. Il me reste 3 cours à compléter avant d’avoir fini mon DEC. Après ma carrière sportive, il est certain que je veux travailler dans le domaine de la santé. J’aimerais aussi continuer à travailler avec les sportifs, car le sport fait partie de ma vie depuis toujours. La médecine est le domaine qui m’intéresse le plus et j’aime beaucoup aussi la physiothérapie.

Tu as gagné une bourse avec l’Alliance Sport-Études pour ton excellence académique, comment réussis-tu à concilier le sport et les études.

C’est certain qu’en jouant dans la LHJMQ, nous avons rarement du temps libre, puisque notre horaire est très chargé. Il est donc important pour moi de rentabiliser mon temps dans mes études lorsque le temps me le permet pour rester le plus à jour possible. De plus, il est important que j’aie une bonne relation avec mes enseignants, puisqu’il arrive souvent que nous devons nous absenter de l’école lorsque nous jouons à l’extérieur. Ainsi, en avisant mes enseignants en avance de mes absences, je suis capable de faire des compromis avec ces derniers et de faire en sorte que mes absences soient rattrapées.

Quel est ton prochain objectif sportif?

En allant au camp du Canadiens de Montréal, j’ai l’opportunité de me faire voir par les dirigeants de l’équipe. Mon but est donc de tout donner pour laisser la meilleure impression possible. Je ne veux avoir aucun regret à la fin du camp. Mon but premier serait donc de signer un contrat avec le Canadiens. Toutefois, si cela n’arrive pas, mon objectif est d’avoir une excellente saison avec l’Armada  pour ainsi aider l’équipe à se rendre le plus loin possible.